Un B24 Liberator nommé le LONESONEMPOLECAT

Depuis 2002, chaque 11 février, à Rouxmesnil-Bouteilles, une commémoration rend hommage aux victimes de la chute d’un avion de guerre allié, un B24 Liberator nommé le LonesomePolecat (le Putois Solitaire), dont la queue sectionnée est tombée directement sur la ville, écrasant une maison et tuant les occupants ainsi que les dix membres de l’équipage, tous aviateurs Américains.

C'est la voix tremblante que nous avons lu, en anglais et en français, des courriers débordants d'émotions.

Sara Harriger, le consul Américain à Rennes, mentionne dans sa lettre l’espoir que portait les membres de l’équipage à rentrer aux Etats-Unis après déjà plus d’une vingtaine de missions accomplies ensemble. Madame Harriger souligne particulièrement la nature indestructible des liens établis par ces nombreux sacrifices, entre les Etats-Unis et la France. Mais surtout, Madame le Consul insiste sur sa reconnaissance envers la Mairie de Rouxmesnil-Bouteilles et envers toutes les personnes présentes qui témoignent de cette manière leur intention de ne jamais oublier ce don de liberté.

Lucy Maxwell nous écrit de l’Angleterre, au nom de tous ceux qui au quotidien ont la tâche d’accueillir, renseigner, enseigner et promouvoir l’intérêt dans l’aviation américaine durant la seconde guerre mondiale.  Le musée Américain de l’Aviation, attaché au Imperial War Museum à Duxford félicite la Mairie pour ses efforts et les personnes présentes, pour leur dévouement dans le devoir de mémoire. Elle nous assure que les noms de ces hommes occupent une place d’honneur dans le musée, et que leur banque de données web est maintenant augmentée des informations fournies par la mairie de Rouxmesnil.

Lire des lettres ne paraît pas extraordinaire, mais en vérité ce sont les preuves de l’avancée des recherches d’informations, de liens, de contacts qui ont pour but de soutenir ces liens indestructibles d’amitiés entre la France et les Etats-Unis évoqués par Madame le Consul.

La Mairie de Rouxmesnil-Bouteilles (et surtout Monsieur le Maire : Jean-Claude Grout) peuvent être fiers de cette réussite.

Écrire commentaire

Commentaires : 0