Cérémonie à la mémoire du lieutenant Edward LOUSTALOT

Le mardi 3 juin 2014, à l’invitation du conseil Municipal de Berneval le Grand, eût lieu une cérémonie en hommage au Lieutenant Edward V. Loustalot, premier soldat américain tué sur le sol européen durant la 2ème Guerre Mondiale.

 

En voici le compte-rendu:

 

Après un dépôt de gerbes au pied de la stèle face à la mer, la cérémonie se déroula à Notre Dame de Liesse en présence des maires de Saint Martin en Campagne, Rouxmesnil-Bouteilles, où un court hommage avait été rendu en début d’après-midi aux pilotes du B24 Liberator, des représentants de la Gendarmerie Nationale, de M. Serge Torette, représentant les Forces Aériennes de la Belgique, d’un petit groupe de l’association Jubilee, du Val Ygot, des Anciens Combattants et des habitants de Berneval.

M. Patrice Philippe, Maire de Berneval, après un rappel historique des faits, a évoqué la courte vie du Lieutenant Edward V. Loustalot tué lors du raid du 19 août 1942 et a procédé au dévoilement de la plaque avec M. Charles Brunner. Après une minute de silence et les hymnes nationaux américain, belge et français, M. Brunner a remis solennellement le drapeau des Etats-Unis d’Amérique à M. le Maire.

De courtes allocutions ont suivi au cours desquelles M. Watson a exprimé la fierté et l’honneur qu’il ressentait d’assister à cette « célébration », il a insisté sur ce mot, particulièrement de savoir que chaque année la mémoire des jeunes soldats tombés lors du raid du 19 août 1942 était honorée, car « c’est leur sacrifice qui nous a permis de vivre dans une liberté retrouvée ».

M. le Maire a expliqué à l’assistance l’origine du symbole des coquelicots, équivalent de notre bleuet (souvenir de la couleur de l’uniforme des « poilus » de 14-18), a fait distribuer des graines de coquelicot à la fin de la cérémonie et a laissé le micro à un jeune homme de 23 ans, âge du Lieutenant Loustalot lorsqu’il est mort au combat, afin qu’il lise le poème sur les « Coquelicots » ; moment de grande émotion.

 

Autour du verre de l’amitié, M. Watson m’a confié qu’ils continuaient leur route vers la Basse-Normandie pour assister aux cérémonies du DDay avec leur Président et qu’ils tenaient beaucoup à parcourir les plages du débarquement sur lesquelles des membres de sa famille ont donné leur vie ; toutefois cette célébration intime et chaleureuse restera pour lui un souvenir émouvant et il remercie sincèrement l’association Jubilee de perpétuer ce Devoir de Mémoire, plus que jamais cher au cœur de tous.

 

C'est Diane Boutier, franco-américaine chargée des relations avec les Etats-Unis au sein de l’association Jubilee, qui avait organisé le voyage des représentants américains, à savoir M. Charles Brunner Sénateur du Michigan et M. Terry Watson Charter Township Supervisor.

 

Martine Pietrois.

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0