L'association JUBILEE présente aux cérémonies commémoratives du 76ème anniversaire de la Bataille de Gembloux en Belgique

Les 14 et 15 mai dernier la Belgique célébrait une victoire sous les couleurs françaises qui a eu lieu en mai 1940.

Messe traditionnelle française à l'église de Cortil-Noirmont, le samedi 14 mai.

Le 10 mai 1940, les armées du Troisième Reich envahissent le Luxembourg, les Pays-Bas et la Belgique dans le cadre du plan jaune (FallGelb). Les armées alliées tentent de stopper les Allemands en Belgique. Le 12 mai, les troupes allemandes réalisent une percée à travers les Ardennes et foncent vers la Manche : c'est la percée de Sedan. L'armée française établit des positions défensives dans les villes de Hannut et de Gembloux en application du plan Dyle du général en chef Gamelin qui prévoyait la réunion des forces alliées au centre de la Belgique en vue d'une bataille décisive. La 1ère Armée française du général Blanchard reçoit donc l'ordre de défendre l'axe Gembloux-Wavre. Cette mission est confiée aux blindés du général Prioux qui sont envoyés en avant-garde dans le but de retarder la progression des Allemands qui menace les alliés dans le centre de la Belgique.

      La bataille de Hannut, à environ 35 km au nord-est de Gembloux, représente la seule grande action défensive des Français sur le front belge. Elle ne représente qu'une partie du plan Dyle, car celui-ci ne put être appliqué, la réunion de toutes les forces alliées étant rendue impossible par la capitulation hollandaise et par la retraite précipitée du corps expéditionnaire britannique vers l'ouest, laissant l'armée belge dans la région d'Anvers à Wavre, au nord des Français du général Prioux.

—

Cérémonies à la nécropole de Chastres le dimanche 15 mai.

Écrire commentaire

Commentaires : 0